• Un brin de muguet

    Tu veux des vers ? Quel goût étrange !

    Mais pour me demander des vers,

    N'as-tu pas mis, mon petit ange,

    Ton bonnet un peu de travers ?

     

    Crois-tu donc un vers sans chenille

    Moins rare qu'un denier romain,

    Et que la Muse est une fille

    Que l'on a toujours sous la main ?

     

    Non, Marie ! - Elle te ressemble ;

    Elle a son logis familier,

    Mais nous ne montons pas ensemble

    Tous les soirs le même escalier.

     

    Et bien ! puisqu'elle est en voyage

    Et qu'en vain j'ai l'oreille au guet,

    A défaut de son bavardage,

    Accepte ce brin de muguet.

     

    Prends cette fleur que j'ai choisie ;

    Sur ton sein qu'elle aille mourir ;

    C'est la plus fraîche poésie

    Que je puisse aujourd'hui t'offrir.

     

    Et toutes les fleurs des poètes

    Jamais n'embaumeraient ton cœur,

    Mieux que les blanches cassolettes

    Que balance un muguet en fleur !

    Charles Frémine


    20 commentaires
  • Fond d'écran "Le temps du muguet"

    Fond d'écran en 1024/768

    Fond d'écran en 1360/768


    8 commentaires
  • Mai

    Joli mois de Mai, quand reviendras-tu

    Semer de bourgeons les branches des arbres,

    Chauffer les lézards à l'abri des marbres,

    Joli mois de Mai de printemps vêtu ?

    Joli mois de Mai, quand reviendras-tu

    Donner à foison l'herbe à nos prairies

    Et du gai soleil à nos métairies

    Joli mois de Mai d’effluves vêtu ?

    Joli mois de Mai, quand reviendras-tu

    Faire gambader, pareils à des biches,

    Parmi les poussins, les veaux, les pouliches,

    Joli mois de Mai de gaîté vêtu ?

    Charles Boulen


    13 commentaires
  • Le muguet

    C'est le premier mai

    Cherchons, cherchons...

    Les brins de muguet.

    Dans les bois, sur les talus,

    Sentez, sentez...

    Ces belles clochettes parfumées.

    Regardez ce massif de fleurs :

    Cueillons, cueillons...

    Ce porte-bonheur.


    18 commentaires
  • Mais je suis belle d'être aimée...

    Mais je suis belle d'être aimée,

    Vous m'avez donné la beauté,

    Jamais ma robe parfumée

    Sur la feuille ainsi n'a chanté,

    Jamais mon pas n'eut cette grâce

    Et mes yeux ces tendres moiteurs

    Qui laissent les hommes rêveurs

    Et les fleurs même, quand je passe.

    Cécile sauvage


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique