• Fin d'année

    Sous des cieux faits de filasse et de suie,

    D'où choit morne et longue la pluie,

    Voici pourrir

    Au vent tenace et monotone,

    Les ors d'automne ;

    Voici les ors et les pourpres mourir.

     

    O vous qui frémissez, doucement volontaires,

    Là-haut, contre le ciel, tout au long du chemin,

    Tristes feuilles comme des mains,

    Vous gisez, noires, sur la terre.

     

    L'heure s'épuise à composer les jours ;

    L'autan comme un rôdeur, par les plaines circule ;

    La vie ample et sacrée, avec des regrets sourds,

    Sous un vague tombeau d'ombre et de crépuscule,

    Jusques au fond du sol se tasse et se recule.

     

    Dites, l'entendez-vous venir au son des glas,

    Venir du fond des infinis là-bas,

    La vieille et morne destinée ?

    Celle qui jette immensément au tas

    Des siècles vieux, des siècles las,

    Comme un sac de bois mort, l'année.

    Emile Verhaeren


    14 commentaires
  • Des petites créations pour envoyer dans les courriels pour la nouvelle année.

    Créations pour la Nouvelle Année


    16 commentaires
  • Voici la nouvelle année,

    Comme un chemin qui se dévoile.

    Que sur la route de vos projets,

    Le soleil se mêle aux étoiles.

    Bonne Année !


    22 commentaires
  • La ronde des mois

    Janvier prend la neige pour châle ;

    Février fait glisser nos pas ;

    Mars de ses doigts de soleil pâle,

    Jette des grêlons aux lilas.

     

    Avril s'accroche aux branches vertes ;

    Mai travaille aux chapeaux fleuris ;

    Juin fait pencher la rose ouverte

    près du beau foin qui craque et rit.

     

    Juillet met les oeufs dans leurs coques

    Août sur les épis mûrs s'endort ;

    Septembre aux grands soirs équivoques,

    Glisse partout ses feuilles d'or.

     

    Octobre a toutes les colères,

    Novembre a toutes les chansons

    Des ruisseaux débordant d'eau claire,

    Et Décembre a tous les frissons.

    Rosemonde Gérard


    21 commentaires
  • Nouvel An, sois le bienvenu

    Tout grelottant et tout nu

    Nouvel An ! Sois le bienvenu !

    Peut-être as-tu deux fils de laine

    Pour la pauvre Madeleine ?

    Un grain de blé pour le champ

    Du vieux paysan ?

    Sans doute as-tu un peu de bien

    Un peu de riz pour l'indien ?

    Et cachée sous ta mante brune

    La pierre de Lune ?

    Pour le Désert la moitié

    D'une goutte... d'une goutte...

    Et pour le monde entier

    Qui t'écoute... qui t'écoute...

    Du nord au sud, de branche en brin

    De l'Amour... un brin.

    Tout grelottant et tout nu

    Nouvel An ! Sois le bienvenu !

    Maud-Élisa Givaudan


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique