• La rose thé

    La  plus délicate des roses

    Est, à coup sûr, la rose-thé.

    Son bouton aux feuilles mi-closes

    De carmin à peine est teinté.

     

    On dirait une rose blanche

    Qu'aurait fait rougir de pudeur,

    En la lutinant sur la branche,

    Un papillon trop plein d'ardeur.

     

    Son tissu rose et diaphane

    De la chair a le velouté ;

    Auprès, tout incarnat se fane

    Ou prend de la vulgarité.

     

    Comme un teint aristocratique

    Noircit les fronts bruns de soleil,

    De ses sœurs elle rend rustique

    Le coloris chaud et vermeil.

     

    Mais si votre main qui s'en joue,

    À quelque bal, pour son parfum,

    La rapproche de votre joue,

    Son frais éclat devient commun.

     

    Il n'est pas de rose assez tendre

    Sur la palette du Printemps,

    Madame, pour oser prétendre

    Lutter contre vos dix-sept ans.

     

    La peau vaut mieux que le pétale,

    Et le sang pur d'un noble cœur

    Qui sur la jeunesse s'étale

    De tous les roses est vainqueur !

    Théophile Gautier


    13 commentaires
  • L'arrosoir

    L'arrosoir pleut,

    L'arrosoir pleure,

    Il a du chagrin pour les fleurs.

     

    L'arrosoir pleut,

    L'arrosoir pleure,

    Il donne tout le fond de son cœur.


    21 commentaires
  • Charme des Fleurs

    Adorables témoins de nos émotions,

    Messagères d'Amour pour tous les cœurs épris,

    Compétentes pourtant sans n'avoir rien appris,

    Elles possèdent l'art dans leurs séductions.

     

    Déesse de Beauté et de Magnificence,

    Une rose suffit pour planter un décor,

    Avec son doux parfum, euphorisant trésor,

    Cadeau très somptueux de sa magnificence !

     

    La Serre est leur berceau et leur vie s'y poursuit,

    Atteignant l"apogée d'épanouissement,

    Grâce aux soins prodigués avec raffinement

    A toute fleur ouverte et aux belle-de-nuit.

     

    Des Fleuristes courtois en assurent la vente

    En des pots accueillants, ou sur tiges coupées.

    Confortées par leur don, en leur beauté drapées,

    Elles rendent la joie merveilleuse et fervente.

     

    Alors, merci jasmin, odorant mimosa,

    Lys blanc de pureté, merveilleux chrysanthème,

    Offert avec tendresse aux Absents que l'on aime,

    Et toi, rose envoyée par l'amant qui osa !

     

    Salut douce azalée digne d'ovation,

    Hortensia, lupin, violette et fier œillet,

    A Vous toutes les Fleurs, au charme si douillet,

    Je vous dis, de tout cœur, mon admiration !

    Louis Fontas


    18 commentaires
  • La chaîne des roses

    Je la surpris à l'ombre du printemps

    et l'enchaînai de guirlandes de roses.

    Elle dormait et n'en put rien sentir.

     

    Elle était là, devant moi. Ce regard

    vouait ma vie tout entière à sa vie.

    Je le sentis au cœur et n'en sus rien.

     

    Je souriais vers elle sans mot dire

    et laissait murmurer les guirlandes de roses.

    Elle surgit alors du songe et s'éveilla.

     

    J'étais là, devant elle. Ce regard

    vouait sa vie tout entière à ma vie

    et ce fut tout autour de nous le paradis.

    Friedrich Gottlieb Klopstock


    21 commentaires
  • Quand je vois fleur...

    Quand je  vois fleur, herbe, feuille,

    Quand j'entends le chant des oiseaux du bocage,

    Et la joie de l'autre, quand je la reçois en plein cœur,

    Mon chant redouble, naît, croît, se dépasse.

    À mon avis une personne ne vaut rien si elle veut ni amour , ni joie, alors que tout ce qui existe se réjouit et ressuscite.

    Bernard de Ventadour


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique