• La journée heureuse

    Voici que je défaille et tremble de vous voir,

    Bel été qui venez jouer et vous asseoir

    Dans le jardin feuillu, sous l'arbre et la tonnelle.

    Comme votre douceur sur mon âme ruisselle !

    Je retrouve le pré, l'étang, les noyers ronds,

    Les rosiers vifs avec leurs vols de moucherons,

    Le sapin dont l'écorce est résineuse et chaude ;

    Tout le miel de l'été aromatise et rôde

    Dans le vent qui se pend aux fleurs comme un essaim.

    - On voit déjà gonfler et mûrir le raisin ;

    L'odeur du blé nombreux se lève de la terre,

    Le jour est abondant et pur, l'air désaltère

    Comme l'eau que l'on boit à l'ombre dans les puits,

    Le jardin se repose, enfermé dans son buis...

    - Ah ! moment délicat et tendre de l'année,

    Je vais vous respirer tout au long des journées

    Et presser sur mon coeur les moissons du chemin ;

    Je vais aller goûter et prendre dans mes mains

    Le bois, les sources d'eaux, la haie et ses épines.

    - Et, lorsque sur le bord rosissant des collines

    Vous irez descendant et mourant, beau soleil,

    Je reviendrai, suivant dans l'air calme et vermeil

    La route du silence et de l'odeur fruitière,

    Au potager fleuri, plein d'herbes familières,

    Heureuse de trouver, au cher instant du soir,

    Le jardin sommeillant, l'eau fraîche, et l'arrosoir...

    Anna de Noailles


    16 commentaires
  • Profitez à fond des derniers jours de vacances

    Belle journée !


    16 commentaires
  • Soir d'été

    Le soleil brûlait l'ombre, et la terre altérée

    Au crépuscule errant demandait un peu d'eau ;

    Chaque fleur de sa tête inclinait le fardeau

    Sur la montagne encor dorée.

     

    Tandis que l'astre en feu descend et va s'asseoir

    Au fond de sa rouge lumière,

    Dans les arbres mouvants frissonne la prière,

    Et dans les nids : "Bonsoir ! Bonsoir !"

     

    Pas une aile à l'azur ne demande à s'étendre,

    Pas un enfant ne rôde aux vergers obscurcis,

    Et dans tout ce grand calme et ces tons adoucis

    Le moucheron pourrait s'entendre.

    Marceline Desbordes-Valmore


    14 commentaires
  • Le soleil aujourd'hui...

    Le soleil aujourd'hui,

    Je me le suis donné.

     

    J'en ai mis plein mes poches

    Et dans d'autres endroits

    Où mes mains ne vont pas.

     

    Je peux escalader

    Ce qui me séparait.

     

    Je peux montrer aux gens

    Comment c'est, la lumière.

    Eugène Guillevic


    10 commentaires
  • Lorsque sous la rafale...

    Loesque sous la rafale et dans la brume dense,

    Autour d'un frêle esquif sans voile et sans rameurs,

    On a senti monter les flots pleins de rumeurs

    Et subi des ressacs l'étourdissante danse,

     

    Il fait bon sur le sable et le varech amer

    S'endormir doucement au pied des roches creuses,

    Bercé par les chansons plaintives des macreuses,

    A l'heure où le soleil se couche dans la mer.

    Jean Moréas


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique