• Vitres

    Voici la mauvaise saison

    Le froid qui est un assassin

    S'amuse à faire des dessins

    Sur les vitres de sa prison.

    Raymond Radiguet


    32 commentaires
  • Février

    Au mois de Février, tout au long des fossés,

    Parmi sable et cailloux, aux bords de nos chemins,

    Quand un doigt de soleil, du brouillard émergé,

    Réchauffe la pâleur des tout petits matins,

     

    Quand la neige se meurt dans la ville alentour,

    Et qu'en touchant le sol, elle coule aux égouts,

    Quand les feux de l'hiver flambent à pas de loup,

    Ma maison s'assoupit. Des chevaux de labour,

     

    Haletant de buée, dégagent lentement

    Un océan de neige lisse et miroitant.

    Des oiseaux affamés s'en viennent tournoyer

    Mes fenêtres d'hiver semblent s'en égayer.

     

    Une fois encore, comme un scaphandrier,

    Mon pays, sous le blanc, descend tout doucement,

    On dirait un nageur sous l'écume salée,

    On ne voit que les toits, les cheminées fumant.

     

    Un étrange bateau, paquebot endormi,

    Sommeillant au soleil, nos maisons de marmottes,

    Navires pavoisés de branches alourdies,

    Rêvent, à l'unisson, au printemps, à ses notes.

    Cypora Sebagh


    36 commentaires
  • La neige

    La neige et son divin cortège de blancs flocons

    Qui volent en tous sens qui tombent en silence

    La blanche neige qui ensommeille

    Un bandeau sur le nez sur la bouche et les yeux

    Et du coton moelleux dans les oreilles

    Qui réveille l'enfance et endort tous les sens

    Comme un duvet soyeux comme des plumes d'anges

    Amortissant les sons arrondissant les angles

    La neige qui s'enfonce sous le poids des traîneaux

    Qui rend la plaine unie comme une page blanche

    Qui conserve les traces que laissent les animaux

    Dans ce paradis blanc qui fabriquent des songes

    Demeure la fée des neiges qui jette des sortilèges

    Et le bonhomme Hiver qui donne des frissons.

    Alain Hannecart


    29 commentaires
  • S'il n'y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable.

    Si nous ne goûtions pas à l'adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée.
    Anne Bradstreet


    22 commentaires
  • Clémentine

    Cette petite boule dorée sœur de la mandarine

    Et comme la boule de neige (ou comme celles de Noël)

    Sa peau fine et fragile comme une terre d'argile

    Vous laisse entre les doigts un parfum de soleil.

    Alain Hannecart


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique