• L'hiver approche

    L'hiver approche, les hirondelles ont fui,

    Mais il ne reste que les moineaux dans le pays.

    Bien d'autres aussi qui font leurs nids.

    La nature est morte, plus d'arbres en fleurs,

    Le temps est couleur de neige.

    Et n'oublions pas Noël qui lui aussi approche.

    Lui qui descend du ciel chaque année,

    Oui toi Noël qui vient nous apporter

    Tant de joujoux ! Noël... Noël !

    Guillaume Apollinaire


    6 commentaires
  • Le scooter du Père Noël

    Autrefois, pour distribuer les jouets la nuit de Noël, Le Père Noël se servait d'un traîneau tiré par quatre rennes.

    Quand il arrivait sur la terre, tout le monde le reconnaissait.

    Le boucher lui disait :

    - Bonsoir, Père Noël ! Je vous garde une cuisse de dinde pour votre dîner !

    La boulangère lui disait :

    - Bonsoir, Père Noël, Je vous garde une bûche au chocolat pour votre dessert !

    Le menuisier lui disait :

    - Bonsoir, Père Noël, Je vous garde du bois pour vous faire du feu quand vous aurez fini !

    Et, tout content, le Père Noël commençait à distribuer ses jouets en sifflotant.

    Le temps a passé et le Père Noël a eu de plus en plus de travail, car les enfants étaient de plus en plus nombreux. Alors, il a décidé d'abandonner son vieux traîneau et de laisser ses rennes dans un jardin, sur une étoile.

    Il les a remplacés par un scooter de l'espace ; c'est beaucoup plus rapide ! Mais son grand habit rouge le gênait. Sa capuche tombait tout le temps et sa barbe volait au vent. Elle lui cachait les yeux pour conduire. Le Père Noël a donc décidé de remplacer son bel habit rouge par un blouson de cuir, et sa capuche par un casque de motard. Puis, il a coupé sa longue barbe blanche...

    Mais cette nuit de Noël, en arrivant sur la terre, son scooter tombe en panne. Le Père Noël se précipite chez son ami le boucher.

    - Vite ! Téléphonez au garagiste ! Mon scooter est en panne et je ne peux pas continuer ma tournée de Père Noël.

    Le boucher se met à rire :

    - Vous n'êtes pas le Père Noël ! Je le connais bien...Il n'a pas de scooter. Il a un beau traîneau tiré par quatre rennes. Allez-vous-en !

    Alors, le Père Noël va trouver la boulangère. Mais la boulangère se met à rire :

    - Vous n'êtes pas le Père Noël ! Je le connais bien... Il n'a pas de blouson de cuir ni de casque de motard. Il porte un bel habit rouge avec une grande capuche. Allez-vous-en !

    Alors, le Père Noël va trouver le menuisier. Mais le menuisier se met à rire :

    - Vous n'êtes pas le Père Noël ! Je le connais bien... Il a une longue barbe blanche. Allez-vous -en !

    Alors, le Père Noël se met à pleurer dans son casque. Un vieux monsieur passe par là...

    - Pourquoi pleurez-vous ?  demande-t-il au Père Noël.

    - Je suis le Père Noël. Mais plus personne ne me reconnait depuis que j'ai remplacé mon traîneau par un scooter, depuis que j'ai changé mon habit rouge par un blouson de cuir et un casque de motard, et depuis que j'ai rasé ma barbe blanche.

    - Ce n'est pas étonnant ! sécrie le vieux monsieur. Un Père Noël doit ressembler à un vrai Père Noël ! Tenez, je coupe ma barbe et je vous la donne. Collez-la à votre menton en attendant que la vôtre repousse et remettez votre vieil habit...

    Le Père Noël obéit : il tire un sifflet de sa poche et souffle très fort dedans. Dans leur jardin, sur leur étoile, les rennes entendent son appel. Ils bondissent dans l'espace, tirant leur traîneau au grand galop.

    Quand ils arrivent sur la terre, le Père Noël redevient enfin un vrai Père Noël. Et, tout content, il reprend sa distribution de jouets en sifflotant, comme il l'a toujours fait et comme il le fera toujours.

    Claude Clément

    Je remercie Claude Clément de me permettre de publier ses contes sur mon blog.

    Je remercie également Tom Newson de me permettre d'utiliser ses tableaux pour mes créations.


    6 commentaires
  • Le bonhomme Noël

    Tout près de l'étang qui reflète

    Les peupliers au vent courbés,

    J'ai vu passer, oh ! quelle fête !

    Le bonhomme cher aux bébés.

     

    Par les sentiers, sous la feuillée,

    Il s'en allait à petits pas,

    Tout joyeux, la mine éveillée,

    Comme s'en vont les grands-papas.

    Clovis Hugues


    8 commentaires
  • Noël est là, ce joyeux Noël, des cadeaux plein les bras, qui réchauffe nos coeurs et apporte la joie, jour des plus beaux souvenirs, plus beau jour de l'année.
    Washington Irving


    2 commentaires
  • Cinq petits lutins

    Cinq petits lutins,

    Regardez-les ces coquins.

    Père-Noël, ils vont tous t'aider

    A préparer tous tes jouets.

     

    Vois-tu le second ?

    Il chante une chanson

    Il attelle le traîneau

    Pour distribuer les cadeaux.

     

    Vois-tu le troisième ?

    Barbouillé de crème

    Il a déjà bien goûté

    À tous les gâteaux sucrés.

     

    Vois-tu le quatrième ?

    Il construit une maison.

    Le toit en chocolat

    Et les murs en nougat.

     

    Vois-tu le plus petit

    Il a chaussé ses skis

    Et donne au Père-Noël

    Une bonne tisane au miel.

     

    Et du soir au matin

    Dans la maison des lutins

    Tout le monde, petis et grands,

    Se réjouit pour Noël.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique