• Printemps d'Avril

    Ma mie, à son toit fidèle,

    La frétillante hirondelle

    Revient du lointain exil.

    Déjà le long des rivages

    S'égaie un sylphe subtil,

    Qui baise les fleurs sauvages :

    Voici le printemps d'Avril !

     

    C'est le moment où les fées,

    De volubilis coiffées,

    Viennent, au matin changeant,

    Sur le bord vert des fontaines,

    Où court le flot diligent,

    Charmer les biches hautaines

    De leurs baguettes d'argent.

     

    Elles dansent à l'aurore

    Sur l'herbe, où les suit encore

    Un troupeau de nains velus.

    Ne va pas, enfant sereine,

    Au fond des bois chevelus ;

    Elles te prendraient pour reine,

    Et je ne te verrais plus !

    Théodore de Banville


    17 commentaires
  • Le printemps

    Dans les cieux que son orbe dore,

    Le soleil monte radieux ;

    Sous ses rayons on voit éclore

    Tout un monde mystérieux.

    La nature s'éveille et chante

    Et s'emplit de tendres soupirs ;

    Partout la feuille frémissante

    S'ouvre aux caresses des zéphirs.

     

    La rose se penche vermeille,

    Tout près du lis embaumé,

    Et, sur le trèfle blanc, l'abeille,

    Vient puiser son miel parfumé.

    Près de la source qui murmure

    Sur son lit de cailloux brunis,

    On entend dans chaque ramure

    Le doux gazouillement des nids.

     

    C'est le printemps, c'est la jeunesse,

    C'est le réveil de l'univers ;

    C'est la mystérieuse ivresse

    Qui frémit sous les arbres verts.

    Et, puisqu'ici bas tout s’enivre,

    Les oiseaux, les feuilles, les fleurs,

     

    Enfants, vous qui vous sentez vivre,

    A l'allégresse ouvrez vos cœurs.

    Napoléon Legendre


    19 commentaires
  • La tulipe

    Bel astre à qui je dois mon être et ma beauté,

    Ajoute l'immortalité

    A l'éclat non pareil dont je suis embellie ;

    Empêche que le temps n'efface mes couleurs :

    Pour trône donne-moi le beau front de Julie ;

    Et, si cet heureux sort à ma gloire s'allie,

    Je serai la reine des fleurs.

    Pierre Corneille


    27 commentaires
  • Monsieur Printemps

    Monsieur Printemps est un bel homme

    Toujours pimpant frais et dispos

    Il enfile son habit vert pomme

    Et n'est jamais en repos

    Il met son nez à la fenêtre

    Dès que revient le mois d'avril

    Et dit tout haut : "quel temps fait-il ?

    Voici le moment de paraître "

     

    Monsieur Printemps, Monsieur Printemps

    Revenez-nous et pour longtemps

    Monsieur Printemps, Monsieur Printemps

    Restez chez nous encore longtemps

     

    Voici que la rosée en perles

    Brille partout sur les gazons

    Les papillons ouvrent leurs ailes

    Et au-dessus font des tourbillons

    Les oisillons font des aubades

    Et disent bonjour au soleil

    En criant "voilà le réveil

    Rions ! Chantons ! les camarades ! "

     

    Monsieur Printemps, Monsieur Printemps

    Revenez nous et pour longtemps

    Monsieur Printemps, Monsieur Printemps

    Restez chez nous encore longtemps !


    19 commentaires
  • La perce-neige

    Lorsque la terre aux flancs arides

    Dans l'hiver étale ses rides

    Et frissonne au souffle de mars,

    Voici déjà la perce-neige

    Qu'un rayon de soleil protège,

    Du gel défiant les hasards !

    Sous la feuille elle éclot cachée,

    Et là, modestement penchée,

    Des mortels fuyant les dédains,

    Cette pâle fleur printanière

    Nous semble en s'ouvrant la première

    L'hirondelle de nos jardins.


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique