• Printemps

    C'est la jeunesse et le matin.

    Vois donc, ô ma belle farouche,

    Partout des perles : dans le thym,

    Dans les roses, et dans ta bouche.

     

    L'infini n'a rien d'effrayant ;

    L'azur sourit à la chaumière ;

    Et la terre est heureuse, ayant

    Confiance dans la lumière.

     

    Quand le soir vient, le soir profond,

    Les fleurs se ferment sur les branches ;

    Ces petites âmes s'en vont

    Au fond de leurs alcôves blanches.

     

    Elles s'endorment, et la nuit

    A beau tomber noire et glacée,

    Tout le monde des fleurs qui luit

    Et qui ne vit que de rosée,

     

    L'oeillet, le jasmin, le genêt,

    Le trèfle incarnat qu'avril dore,

    Est tranquille, car il connaît

    l'exactitude de l'aurore.

    Victor Hugo


    20 commentaires
  • L'hirondelle

    On m'a dit qu'une hirondelle

    ne faisait pas le printemps

    et moi je dis que c'est elle

    sinon, qui le ferait donc ?

     

    Je l'ai vue avec son aile

    qui taillait dans le ciel blanc

    un grand morceau de dentelle

    où venait jouer le vent.

     

    Ce n'était qu'une hirondelle

    un oiseau noir et blanc

    et pourtant je n'ai vu qu'elle

    et j'ai le coeur tout content.

     

    On dit que les demoiselles

    font la pluie et le beau temps ;

    moi je dis qu'une hirondelle

    fait l'avril et le printemps.

    Pernette Chaponnière


    20 commentaires
  • Printemps mystique

    Sous la lune bleue aux caresses molles,

    Par le clair-obscur des bois épineux,

    Le Printemps s'avance aux sons lumineux

    Des flûtes mêlées aux voix des citoles.

     

    Entre des fronts blancs nimbés d'auréoles

    Et des yeux rieurs d'enfants curieux,

    Il passe à pas lents et mystérieux,

    Et sur ses pieds nus pleuvent des corolles.

     

    Cresson argenté, violettes fines,

    Primevères d'or, pales aubépines

    Tombent sur ses pas en clairs encensoirs ;

     

    Et par les ravins, l'odorante neige

    Des pommiers, fumant dans l'ombre des soirs,

    Illumine Avril et son doux cortège.

    Jean Lorrain


    10 commentaires
  • C'est le joli printemps

    C'est le joli printemps

    Qui fait sortir les filles,

    C'est le joli printemps

    Qui fait briller le temps.

     

    J'y vais à la fontaine,

    C'est le joli printemps,

    Trouver celle qui m'aime,

    Celle que j'aime tant.

     

    C'est dans le mois d'avril

    Qu'on promet pour longtemps,

    C'est le joli printemps,

    Qui fait sortir les filles,

     

    La fille et le galant,

    Pour danser le quadrille.

    C'est le joli printemps

    Qui  fait briller le temps.

     

    Aussi, profitez-en,

    Jeunes gens, jeunes filles ;

    C'est le joli printemps

    Qui fait briller le temps.

     

    Car le joli printemps,

    C'est le temps d'une aiguille.

    Car le joli printemps

    Ne dure pas longtemps.

    Maurice Fombeure


    18 commentaires
  • Le printemps jeune et bénévole

    Le printemps jeune et bénévole

    Qui vêt le jardin de beauté

    Elucide nos voix et nos paroles

    Et les trempe dans sa limpidité.

     

    La brise et les lèvres des feuilles

    Babillent, et lentement effeuillent

    En nous les syllabes de leur clarté.

     

    Mais le meilleur de nous se gare

    Et fuit les mots matériels ;

    Un simple et doux élan muet

    Mieux que tout verbe amarre

     

    Notre bonheur à son vrai ciel :

    Celui de ton âme, à deux genoux,

    Tout simplement, devant la mienne,

    Et de mon âme, à deux genoux,

    Très doucement, devant la tienne.

    Emile Verhaeren


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique