• En hiver

    L'hiver force Nature à se déshabiller

    Tandis que s'emmitouflent alors bêtes et gens ;

    Les platanes tendent leurs lames effilées

    Vers le ciel comme des Edward aux mains d'argent.

     

    Les couleurs paraissent ternies et desséchées

    Par le vent animant seul ces rudes parages

    À moins qu'un promeneur égaré à marcher

    Ne donne pour un temps la vie au paysage.

     

    Je fus le promeneur de ces contrées austères

    Cherchant la solitude ainsi qu'un beau trésor

    Lorsque j'étais repu des ors et des lumières

     

    Que les cités dispensent encore et encore...

    Mais je guettais pourtant et toujours en mon âme

    Le retour du printemps et son ardente flamme...

    Maryse Gevaudan


    24 commentaires
  • Pensées d'hiver

    Tombe la neige sur les arbres d'hiver

    En flocons blancs, duvets et cotons

    Mon regard se noie, emporté par l'horizon

    Incertains souvenirs des jours d'hier.

     

    Sourire des moments, pleins d'amour,

    Tendresse des instants si bien partagés

    Se dissipent en nuées évaporées

    Esquisses de bonheurs passés, un jour !

     

    Le froid frémit dans les bras du temps

    Qui oublie les chaleurs en mémoire

    Se givre et grelote l'esprit errant

    Sans repère, solitude de cœur, ce soir.

     

    De ma fenêtre, j'aperçois lueur des foyers.

    Rouges et joies des feux cheminées chantent...

    Douceurs des doudounes serrées sentent

    Les odeurs châtaignes craquer et monter...

     

    Et filent, en empreintes de pas

    Silhouettes sur la neige immaculée

    Qui s'éloignent, frêles et ombres, au delà...

    Je sens que demain vient... Renouveau sera !

    Marie-Louise Ampilhac


    9 commentaires
  • Le bonhomme de neige

    Bonhomme tout blanc,

    Froid comme l'hiver,

    Qui es-tu ?

     

    Je suis un bonhomme de neige

    Modelé par des enfants.

     

    Bonhomme tout blanc,

    Froid comme l'hiver,

    Que fais-tu ?

     

    Je fume la pipe de bois

    Qu'on m'a mise entre les dents.

     

    Bonhomme tout blanc,

    Froid comme l'hiver,

    Que mets-tu ?

     

    Je mets mon beau chapeau chinois

    Pour partir dans le grand vent.

     

    Bonhomme tout blanc,

    Froid comme l'hiver,

    Où vas-tu ?

     

    Choisir un bonhomme de neige

    Pour amuser les enfants.


    22 commentaires
  • C'est février !

    C'est moi Février, le mois le plus court de l'année.

    Habituellement, je n'ai que vingt-huit jours de labeur,

    un travail que j'affronte sans peur.

    Je suis fringant et enjoué,

    on m'appelle le bébé du calendrier.

     

    Je suis ici car Janvier m'a prié de le remplacer.

    Il a travaillé tel un forcené et le pauvre s'est épuisé.

    Trente et un jours à bûcher alors que moi je quitte au plus vite, car je sais que j'importune ceux que je visite.

    Je suis l'intrus de l'hiver, je vous apporte peines et misères.

    Car n'est pas pour mal faire, j'ai un sale caractère !

     

    Comme un enfant je m'amuse et j'use de toutes mes ruses.

    J'aime la neige, le ciel gris et regarder courir la poudrerie.

    J'adore quand il fait froid et rire de vous qui marchez d'un pas maladroit.

    Je suis si sournois sans toutefois avoir honte de moi.

    Je pourrais être plus discret et même me cacher,

    mais au contraire, je me plais à narguer tous ceux qui ont le bout du nez gelé !

    Je devrais cesser de vous embêter mais j'aime être remarqué.

     

    Pour vous consoler, j'envoie Cupidon de ses flèches armé.

    L'angelot est sa chaleur ardente, qui fait fondre les plus durs, même dans la tourmente.

    Les mots doux et les amours papillonnantes sont au rendez-vous pour les cœurs qui les acceptent sans trop d'attente.

     

    Je suis Février, mois de l'amour qui fait oublier sarcasmes et méchancetés.

    Voulez-vous me pardonner ?

    Cécile Blondeau


    20 commentaires
  • Manège d'hiver

    La terre ce matin s'enroule

    Dans ses beaux draps de neige.

    Allons nous mettre en boule

    Et roule, roule mon manège,

    Tourne, tourne entre terre et ciel

    Jusqu'au prochain dégel.

    Franz Hellens


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique