• C'est février !

    C'est moi Février, le mois le plus court de l'année.

    Habituellement, je n'ai que vingt-huit jours de labeur,

    un travail que j'affronte sans peur.

    Je suis fringant et enjoué,

    on m'appelle le bébé du calendrier.

     

    Je suis ici car Janvier m'a prié de le remplacer.

    Il a travaillé tel un forcené et le pauvre s'est épuisé.

    Trente et un jours à bûcher alors que moi je quitte au plus vite, car je sais que j'importune ceux que je visite.

    Je suis l'intrus de l'hiver, je vous apporte peines et misères.

    Car n'est pas pour mal faire, j'ai un sale caractère !

     

    Comme un enfant je m'amuse et j'use de toutes mes ruses.

    J'aime la neige, le ciel gris et regarder courir la poudrerie.

    J'adore quand il fait froid et rire de vous qui marchez d'un pas maladroit.

    Je suis si sournois sans toutefois avoir honte de moi.

    Je pourrais être plus discret et même me cacher,

    mais au contraire, je me plais à narguer tous ceux qui ont le bout du nez gelé !

    Je devrais cesser de vous embêter mais j'aime être remarqué.

     

    Pour vous consoler, j'envoie Cupidon de ses flèches armé.

    L'angelot est sa chaleur ardente, qui fait fondre les plus durs, même dans la tourmente.

    Les mots doux et les amours papillonnantes sont au rendez-vous pour les cœurs qui les acceptent sans trop d'attente.

     

    Je suis Février, mois de l'amour qui fait oublier sarcasmes et méchancetés.

    Voulez-vous me pardonner ?

    Cécile Blondeau


    20 commentaires
  • Manège d'hiver

    La terre ce matin s'enroule

    Dans ses beaux draps de neige.

    Allons nous mettre en boule

    Et roule, roule mon manège,

    Tourne, tourne entre terre et ciel

    Jusqu'au prochain dégel.

    Franz Hellens


    18 commentaires
  • Matin de décembre

    On s'éveille

    du coton dans les oreilles

    une petite angoisse douce

    autour du coeur, comme mousse

    c'est la neige,

    l'hiver blanc

    sur ses semelles de liège

    qui nous a surpris, dormant.

    Guy Charles Cros


    17 commentaires
  • Bonnes vacances d'hiver


    18 commentaires
  • Toc ! Toc ! ouvrez-moi !

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !

    Ayez pitié d'une mésange.

    Puis-je venir dans votre grange ?

    Dans le verger, il fait si froid.

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !

    La neige recouvre la terre ;

    Je suis seule et n'ai plus de mère.

    Il fait si chaud sous votre toit.

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !

    Je me contenterai des miettes

    Qui resteront dans vos assiettes.

    Comme on doit être bien chez soi !

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !

    Je serai toujours propre et sage,

    Mais ne me mettez pas en cage ;

    Il est si triste, cet endroit.

     

    Toc ! Toc ! bonnes gens, ouvrez-moi !

    Je ne serai pas une ingrate ;

    Je chanterai une sonate,

    Pour vous, au printemps, dans le bois.

    Gérard Illeberg


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique