• Bon samedi printanier à tous


    24 commentaires
  • À l'aube du printemps

    À l'aube du printemps,

    Comme un coucou malin,

    Dans le douillet du nid

    D'une grive insouciante,

    Entre les œufs bleutés,

    J'ai glissé mon poème

    Pour qu'il sache chanter.

    Et maintenant j'attends

    L'éclosion avec hâte

    Pour savoir si mes mots

    Sauront aussi voler.

    Paul Bergèse


    22 commentaires
  • Profitez de cette belle journée printanière


    21 commentaires
  • Printemps

    Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !

    Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,

    Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !

    Les peupliers, au bord des fleuves endormis,

    Se courbent mollement comme de grandes palmes ;

    L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;

    Il semble que tout rit, et que les arbres verts

    Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers.

    Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre ;

    Le soir est plein d'amour ; la nuit, on croit entendre,

    A travers l'ombre immense et sous le ciel béni,

    Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.

    Victor Hugo


    27 commentaires
  • Le sang des roses

    La brise est chaude comme une haleine de flamme.

    Le vent passionné palpite et porte une âme

    De soleil violent et d'arômes légers

    Qu'il prit dans les jardins, les champs et les vergers.

    Juin, qui sommeille encore aux coeurs fermés des roses,

    Se parfume aux derniers rameaux des lilas roses.

     

    L'ardent Printemps prépare une fête à l'Été.

    Riches d'herbe et de fleurs, de grâce et de beauté,

    Pour le retour du dieu magnifique, les routes

    D'innombrables couleurs étincelleront toutes,

    Et le vent chantera dans les érables verts,

    Par la Nature même harmonisés, des vers !

    Le coeur s'ouvre à la vie et rappelle ses rêves,

    L'épanouissement en corolles des sèves,

    Ranime les anciens désirs et les espoirs :

    Astres éteints ressurgissant au fond des soirs !

    L'azur n'est plus qu'au ciel ; il est dans l'âme douce,

    Avec tous les ruisseaux, avec toutes les mousses,

    Avec tout le soleil et tous les papillons,

    Les bois et leur fraîcheur, les nuits et leurs rayons !

    Gloire à juin qui sur l'âme et la terre flamboie,

    Et dont le sang subtil dans les roses rougeoie !

    Albert Lozeau


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique