• Le sang des roses

    La brise est chaude comme une haleine de flamme.

    Le vent passionné palpite et porte une âme

    De soleil violent et d'arômes légers

    Qu'il prit dans les jardins, les champs et les vergers.

    Juin, qui sommeille encore aux coeurs fermés des roses,

    Se parfume aux derniers rameaux des lilas roses.

     

    L'ardent Printemps prépare une fête à l'Été.

    Riches d'herbe et de fleurs, de grâce et de beauté,

    Pour le retour du dieu magnifique, les routes

    D'innombrables couleurs étincelleront toutes,

    Et le vent chantera dans les érables verts,

    Par la Nature même harmonisés, des vers !

    Le coeur s'ouvre à la vie et rappelle ses rêves,

    L'épanouissement en corolles des sèves,

    Ranime les anciens désirs et les espoirs :

    Astres éteints ressurgissant au fond des soirs !

    L'azur n'est plus qu'au ciel ; il est dans l'âme douce,

    Avec tous les ruisseaux, avec toutes les mousses,

    Avec tout le soleil et tous les papillons,

    Les bois et leur fraîcheur, les nuits et leurs rayons !

    Gloire à juin qui sur l'âme et la terre flamboie,

    Et dont le sang subtil dans les roses rougeoie !

    Albert Lozeau


    18 commentaires
  • Jardin de fleurs

    Jardin de fleurs

    Tes belles couleurs

    Sont attirantes

    De même que fascinantes

    Tes doux parfums délicieux

    Sont merveilleux

    Elles chatouillent mes narines

    Odeurs de citron, orange et mandarine

    Je ne me lasse à les sentir.

    Des papillons viennent t'embellir

    Nous laissant complètement bouche bée

    Devant cet endroit enchanté.

    Auteur inconnu


    13 commentaires
  • Le printemps

    Te voilà, rire du Printemps !

    Les thyrses des lilas fleurissent.

    Les amantes qui te chérissent

    Délivrent leurs cheveux flottants.

     

    Sous les rayons d'or éclatants

    Les anciens lierres se flétrissent.

    Te voilà, rire du Printemps !

    Les thyrses de lilas fleurissent.

     

    Couchons-nous au bord des étangs,

    Que nos maux amers se guérissent !

    Mille espoirs fabuleux nourrissent

    Nos coeurs gonflés et palpitants.

    Te voilà, rire du Printemps.

    Théodore de Banville


    15 commentaires
  • Le printemps, viendra ou viendra pas, c'est toute la question


    13 commentaires
  • Le printemps

    Voici le Printemps, la saison des roses.

    Plus de rameaux nus, de gazons jaunis ;

    Plus de froids matins ni de soirs moroses

    Voici le Printemps et ses jours bénis.

     

    Voici le Printemps : aux fleurs demi-closes

    La brise qui vient des bois rajeunis

    Murmure tout bas de divines choses...

    Voici le Printemps, la saison des nids.

     

    Enfants, tout cela chez vous se révèle ;

    Chez vous, comme au sein de la fleur nouvelle,

    La coupe d'ivresse offre sa liqueur.

     

    Pour vous nul besoin que le temps renaisse

    Vous avez la vierge et sainte jeunesse ;

    C'est votre printemps, la saison du coeur.

    Louis Honoré Fréchette


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique