•  

    Avril fait la fleur, Mai en a l'honneur.


    26 commentaires
  •  

    Le Muguet est le sourire aux dents d'ivoire du jeune printemps.
    Paul Fournier


    22 commentaires
  •  

    Printemps

    C'est la jeunesse et le matin.

    Vois donc, ô ma belle farouche,

    Partout des perles : dans le thym,

    Dans les roses, et dans ta bouche.

     

    L'infini n'a rien d'effrayant ;

    L'azur sourit à la chaumière ;

    Et la terre est heureuse, ayant

    Confiance dans la lumière.

     

    Quand le soir vient, le soir profond,

    Les fleurs se ferment sous les branches ;

    Ces petites âmes s'en vont

    Au fond de leurs alcôves blanches.

     

    Elles s'endorment, et la nuit

    A beau tomber noire et glacée,

    Tout ce monde des fleurs qui luit

    Et qui ne vit que de rosée,

     

    L’œillet, le jasmin, le genêt,

    Le trèfle incarnat qu'avril dore,

    Est tranquille, car il connait

    L'exactitude de l'aurore.

    Victor Hugo


    22 commentaires
  •  

    Les jumeaux

    Au creux de la fleur si convoitée l’amant se love amoureusement,
    La magie de la communion des corps fait son spectacle
    La graine de l’espoir et de la vie germe inexorablement.

    La femme est la matrice universelle de l’humanité
    Au creux de son ventre le miracle se produit
    Elle créée ce qu’il y a de plus beau
    Elle couve en son sein
    La vie

    Deux petits cœurs qui battent à l’unisson,
    Quatre petites mains prêtent à saisir le monde
    Des petits petons qui ne demandent qu’a fouler la terre
    Deux petits êtres qui se développent et grandissent.

    Ils se frôlent, ils se caressent, ils se câlinent
    Ils écoutent, dans leur cocon, les mêmes voix, les mêmes bruits
    Ils attendent patiemment de voir le sourire de leur père
    Ils savent déjà qu’ils recevront tout l’amour de leur mère.

    Les douleurs font grimacer son visage si doux
    Le ventre si gros et si rond déforme sa belle silhouette
    Ses seins lourds et sensuels préparent le lait maternel
    La délivrance est pour bientôt
    La femme va devenir mère.

    Le papa fait les cent pas
    Les cris de l’enfantement résonnent dans les couloirs
    Ils se poussent l’un l’autre, pressés de découvrir le monde
    Ils respirent leur première bouffée d’air
    Les jumeaux sont nés.

    Auteur inconnu


    32 commentaires
  •  

    Fais que chaque heure de ta vie soit belle.

    Le moindre geste est un souvenir futur.
    Eugène Avtsine


    33 commentaires