• Bonnes Fêtes de Noël à tous !


    8 commentaires
  • Le Père Noël est amoureux

    Cette année, lorsque le petit facteur du ciel arrive chez le Père Noël, il ne le trouve pas très en forme...

    et n'a vraiment pas l'air joyeux !

    Le petit facteur, très inquiet, revient quelques jours après.

    Le Père Noël est toujours fatigué. Il n'a même pas lu son courrier et refuse de se lever.

    - Que se passe-t-il ? demande le petit facteur, voulez-vous que j'appelle le docteur ?

    Le Père Noël se met à pleurer :

    - Pas besoin de vous déranger, j'ai juste une peine de coeur...

    Alors le petit facteur s'assoit à son chevet pour l'écouter raconter ce qui lui est arrivé.

    Un  jour qu'il se promenait en traîneau tout là-haut, là où il fait toujours beau, le Père Noël a rencontré une jolie fée inconnue qui lui a aussitôt plu.

    Mais quand il lui a demandé :

    "Voulez-vous m'épouser ?" elle lui a ri au nez !

    - Vous me voyez en Mère Noël !

    Je préfère me balader dans le ciel !

    Je suis la fée du voyage et je voyage de nuage en nuage...

    Et offftttt... elle a disparu !

    Le Père Noël ne l'a jamais revue.

    Depuis, il est tout chagrin et n'a vraiment plus goût à rien, il n'a même pas fabriqué les jouets qu'on lui a commandés.

    Les enfants seront décus,

    Cela ne s'est jamis vu !

    Alors, le petit facteur remonte sur son vélomoteur.

    Il fonce dans l'atmosphère pour aller trouver Dent-de-fer la sorcière, il lui demande une potion magique pour Père Noël mélancolique.

    Dent-de-fer lui donne un flacon et le petit facteur repart en sifflotant une chanson.

    Quand le Père Noël a bu le sirop, il se sent soudain rigolo.

    Il se met à danser comme un fou en se claquant les genoux.

    Il n'a plus le coeur à pleurer, ni la tête à travailler.

    Il ne pense qu'à s'amuser !

    Le petit facteur est découragé car le Père Noël n'a toujours pas préparé sa tournée...

    Alors, le petit facteur remonte sur son vélomoteur.

    Il est plutôt en colère en fonçant dans l'atmosphère à la recherche de la jolie fée qui a envoûté le Père Noël déboussolé.

    Soudain, sur une plage de nuages, il aperçoit une fée en train de se faire bronzer.

    - C'est vous qui avez rencontré le Père Noël l'autre matin et qui le faites devenir zinzin ?

    - Je ne l'ai pas fais exprès ! proteste la petite fée. Mais pour me faire pardonner, je vais essayer de vous aider...

    D'un coup de baguette magique, elle fait apparaître des jouets magnifiques qu'elle accroche à la queue leu leu au vélomoteur du pauvre petit facteur.

    Elle lui donne aussi une lettre à remettre au Père Noël.

    Losque le petit facteur revient chez le Père Noël, celui-ci s'est un peu calmé.

    Il commence même à s'inquiéter de n'avoir rien préparé pour sa distribution de jouets. Il ne peut en croire ses yeux et il redevient joyeux.

    Puis il lit d'une voix émue la lettre de la fée inconnue :

    "Cher Père Noël,

    Je suis tout a fait désolée de vous avoir fait pleurer.

    Il ne faut pas avoir de la peine car tous les enfants vous aiment.

    Vous êtes merveilleux mais je préfère me balader encore un peu.

    Je pars au bout de l'univers pour cueillir des primevères.

    Pour nous, le temps ce n'est rien.

    Plus tard, je vous accorderai peut-être ma main...

    Signé : la petite fée qui vous rend zinzin. "

    Et le Père Noël, tout content, est enfin parti dans le vent faire son métier,

     comme avant, pour la joie de tous les enfants.

    Claude Clément


    7 commentaires
  • Bonnes fêtes de fin d'année à tous mes visiteurs.


    6 commentaires
  • Le sapin de Noël

    Le petit sapin sous la neige

    Rêvait aux beaux étés fleuris.

    Bel été quand te reverrai-je ?

    Soupirait-il sous le ciel gris.

     

    Dis-moi quand reviendra l'été !

    Demandait-il au vent qui vente

    Mais le vent sans jamais parler

    S'enfuyait avec la tourmente.

     

    Vint à passer sur le chemin

    Un gaillard à grandes moustaches

    Hop là ! en deux coups de sa hache,

    A coupé le petit sapin.

     

    Il ne reverra plus l'été,

    Le petit sapin des montagnes,

    Il ne verra plus la gentiane,

    L'anémone et le foin coupé.

     

    Mais on l'a paré de bougies,

    Saupoudré de neiges d'argent.

    Des clochettes de féerie

    Pendent à ses beaux rameaux blancs.

     

    Le petit sapin de Noël

    Ne regrette plus sa clairière

    Car il rêve qu'il est au ciel

    Tout vêtu d'or et de lumière.

    Pernette Chaponnière


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique