• Belle semaine printanière

    Fond d'écran Renouveau en 1024/768

    Fond d'écran Renouveau en 1360/768


    1 commentaire
  •  

    Plus personne n'avait faim, mais c'est cela justement qui est bon à l'heure des pâtisseries :

    Elles ne sont appréciables dans toute leur subtilité que lorsque nous ne les mangeons pas pour apaiser la faim et que cette orgie de douceur sucrée ne comble pas un besoin primaire mais nappe notre palais de la bienveillance du monde.
    Muriel Barbery


    12 commentaires
  •  

    La rose trémière

    Un jour d'air frais de frimaire,

    Le soleil s'éveille et veille ;

    Sur sa terre, la fleur opère.

     

    Généreuse, pourtant naïve,

    Elle laisse flâner son pollen ;

    Coquine, son charme enivre.

     

    Le vent, taquin et complice,

    Trouble les sens d'une abeille ;

    Doute d'un rêve caprice.

     

    Hésitant, la curieuse ose,

    Les battements d'ailes s'enchainent,

    Vole vers sa future rose.

     

    De faune à flore on explore ;

    Rencontre nouvelle ou Merveille ?

    C'est une occasion en or !

     

    De ses pattes délicates,

    Vient la bête et se promène

    Sur ses pétales écarlates.

     

    Conquise, la belle trémière,

    Au pistil au goût de miel,

    Fit offrande de ses anthères.

    Ulric Grondin


    14 commentaires
  •  

    Le printemps

    Au printemps, c'est dans les bois nus

    Qu'un jour nous nous sommes connus.

     

    Les bourgeons poussaient vapeur verte,

    L'amour fut une découverte.

     

    Grâce aux lilas, grâce aux muguets,

    De rêveurs nous devînmes gais.

     

    Sous la glycine et le cytise,

    Tous deux seuls, que faut-il qu'on dise ?

     

    Nous n'aurions rien dit, réséda,

    Sans ton parfum qui nous aida.

    Charles Cros


    22 commentaires
  •  

    Matin de Pâques

    Dig, ding, don ! Dig, ding, don !

    Sonnez matines, Frères Jacques !

    Dig, ding, don ! Dig, ding, don !

    Sonnez le carillon de Pâques !

    Dig, ding, don ! Dig, ding, don !

    Cloches, clochettes et bourdons,

    Par ce matin clair et sonore,

    La poulette jaune picore

    Un grain d'or par-là, un grain d'or par-ci,

    Et se promène sans souci.

     

    Fais-nous vite un œuf ma poulette,

    À la coquille blanche et nette,

    Ou plutôt... Tiens ! Oui c'est cela,

    Fais-nous un œuf en chocolat.

    Daniel Roth


    27 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires