• Pour devenir une sorcière

    À l'école des sorcières

    On apprend les mauvaises manières

    D'abord ne jamais dire pardon

    Être méchant et polisson

    S'amuser de la peur des gens

    Puis détester tous les enfants

     

    À l'école des sorcières

    On joue dehors dans les cimetières

    D'abord à saute-crapaud

    Ou bien au jeu des gros mots

    Puis on s'habille de noir

    Et l'on ne sort que le soir

     

    À l'école des sorcières

    On retient des formules entières

    D'abord des mots très rigolos

    Comme "chilbernique" et "carlingot"

    Puis de vraies formules magiques

    Et là il faut que l'on s'applique.

    Jacqueline Moreau


    16 commentaires
  • Mon premier fond d'écran pour Halloween

    Cliquz sur l'image pour l'agrandir et l'enregistrer pour le bureau de votre ordinateur.

    Fond Halloween 1024/768

    Fond Halloween 1360/768


    17 commentaires
  • La nuit d'Halloween

    Trente et un octobre, il est minuit tapant,

    C'est le grand bal des morts vivants.

    Tous les zombies sortent de terre,

    Cliquetis d'os, lambeaux de chairs.

     

    En monstres encapuchonnées,

    Les enfants se sont transformés,

    Sonnant aux portes, menaçants,

    Pour recevoir quelques présents.

     

    La citrouille clignote des yeux,

    Tout en poussant des cris affreux,

    D'immenses toiles d'araignées,

    Pendent aux arbres dépouillés.

     

    Un vent glacial souffle les feuilles,

    Des fantômes hantent les cercueils,

    Des chauves-souris tournent en rond

    Sur l'astre lunaire moribond.

     

    Et c'est le sabbat des sorcières

    Sur leurs balais en bandoulières,

    Les âmes damnées des vampires,

    Déchirant l'air de leurs soupirs...

     

    ... L'enfer d'halloween disparaît,

    Enfin voici l'aube qui naît,

    Les anges arrivent aériens,

    Pour fêter ce jour de Toussaint.

    Alphonse BLAISE


    12 commentaires
  • Ouvre la porte

    Ouvre la porte, dit l'araignée

    Il fait trop chaud dans le grenier.

    Ferme la porte, dit la souris

    Il fait trop froid pour mes petits.


    12 commentaires
  • Jack O'Lantern

    Plusieurs légendes circulent sur cette citrouille.

    À l'origine c'était des navets. Les gens croyaient que les esprits et les fantômes sortaient de leur tombe le soir d'Halloween.

    Ils se mirent à évider des navets pour leur donner des têtes affreuses, et mirent des chandelles à l'intérieur pour être utilisées comme lanterne la nuit d'Halloween pour effrayer les esprits.

    La légende de Jack O'Lantern

    Jack O'Lantern raconte l'histoire de Jack, un maréchal ferrant porté sur la bouteille, il eut la malchance de rencontrer le diable la nuit d'Halloween, il tenta de convaincre Jack de lui donner son âme. Jack le persuada de prendre un verre avec lui avant qu'il n'accepte le pacte.

    Pour payer son verre, le diable se transforme en pièce de six pence, mais Jack empoigne la pièce et la glisse dans son sac qui contenant aussi une croix d'argent.

    Le diable ne pouvant plus se transformer est prisonnier sous la forme d'une petite pièce.

    Jack libéra le diable à condition qu'il promette de ne pas réclamer son âme avant dix ans.

    Dix ans plus tard...

    Dix ans plus tard, Jack croisa le diable au détour d'un chemin, ce dernier réclame son dû.

    "Je vais venir mais avant veux-tu me donner une pomme de cet arbre" demande Jack.

    Le diable grimpe sur les épaules de Jack pour prendre une pomme.

    Jack sort alors son couteau et sculpte une croix sur le tronc de l'arbre. Le diable se retrouva coincé sur une branche. Jack le rusé obtient alors du diable la promesse de ne plus jamais lui demander son âme. Se voyant pris au piège, le diable accepta.

    À sa mort, Jack se voit refuser l'entrée du paradis à cause de son penchant pour la bouteille, de son avarice et de toutes ses farces.

    Jack se rend chez le diable pour lui demander de le faire entrer en enfer, celui-ci lui rappelle qu'il ne peut pas prendre son âme.

    "Mais où vais-je aller ?" demande Jack

     

    "Retourne d'où tu viens" lui dit le diable !

    Il faisait nuit noire, un grand vent soufflait. Jack, en désespoir, marchanda avec le diable de quoi l'éclairer sur la route. Le diable lui lança un charbon ardent qu'il avait sorti du feu de l'enfer.

    Jack mis le chardon ardent dans un navet pour éviter qu'il ne s'éteigne sous l'effet du vent.

    Depuis, Jack est condamné à errer comme une âme en peine au milieu des ténèbres, sa lanterne à la main, jusqu'au jugement dernier.

    Cette lanterne improvisée fut par la suite remplacée par une citrouille.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique