• Par les poils de mon balai

    Par les poils de mon balai !

    Jurait, crachait la sorcière.

     

    Par les poils de mon balai !

    Je te transformerai

    En vieil hibou grincheux !

    Tu dormiras au trou,

    Et la nuit, et le jour,

    Tu chanteras : Hou ! Hou !

    Que même la lune, oh, oui !

    En pleurera de rire !

     

    Par les poils de mon balai,

    Un, deux, trois, tu es fait !

    Marie Litra


    6 commentaires
  • Pour devenir une sorcière

    À l'école des sorcières

    On apprend les mauvaises manières

    D'abord ne jamais dire pardon

    Être méchant et polisson

    S'amuser de la peur des gens

    Puis détester tous les enfants

     

    À l'école des sorcières

    On joue dehors dans les cimetières

    D'abord à saute-crapaud

    Ou bien au jeu des gros mots

    Puis on s'habille de noir

    Et l'on ne sort que le soir

     

    À l'école des sorcières

    On retient des formules entières

    D'abord des mots très rigolos

    Comme "chilbernique" et "carlingot"

    Puis de vraies formules magiques

    Et là il faut que l'on s'applique.

    Jacqueline Moreau


    16 commentaires
  • Mon premier fond d'écran pour Halloween

    Cliquz sur l'image pour l'agrandir et l'enregistrer pour le bureau de votre ordinateur.

    Fond Halloween 1024/768

    Fond Halloween 1360/768


    17 commentaires
  • La nuit d'Halloween

    Trente et un octobre, il est minuit tapant,

    C'est le grand bal des morts vivants.

    Tous les zombies sortent de terre,

    Cliquetis d'os, lambeaux de chairs.

     

    En monstres encapuchonnées,

    Les enfants se sont transformés,

    Sonnant aux portes, menaçants,

    Pour recevoir quelques présents.

     

    La citrouille clignote des yeux,

    Tout en poussant des cris affreux,

    D'immenses toiles d'araignées,

    Pendent aux arbres dépouillés.

     

    Un vent glacial souffle les feuilles,

    Des fantômes hantent les cercueils,

    Des chauves-souris tournent en rond

    Sur l'astre lunaire moribond.

     

    Et c'est le sabbat des sorcières

    Sur leurs balais en bandoulières,

    Les âmes damnées des vampires,

    Déchirant l'air de leurs soupirs...

     

    ... L'enfer d'halloween disparaît,

    Enfin voici l'aube qui naît,

    Les anges arrivent aériens,

    Pour fêter ce jour de Toussaint.

    Alphonse BLAISE


    12 commentaires
  • Ouvre la porte

    Ouvre la porte, dit l'araignée

    Il fait trop chaud dans le grenier.

    Ferme la porte, dit la souris

    Il fait trop froid pour mes petits.


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique