• J'entends à notre porte

    J'entends à notre porte

    Frapper trois petits coups

    C'est Noël qui apporte

    Des bonbons des joujoux.

     

    Par les chemins de neige

    Il a marché longtemps

    Dans un joyeux cortège

    De beaux papillons blancs.

     

    Entrez, entrez bonhomme

    Près du feu chauffez-vous

    Déjà les enfants dorment

    Rêvant de vos joujoux.

     

    Pour les petits bien sages

    Mettez dans leurs souliers

    Des bonbons, des images

    Des autos, des poupées.

     

    Et dans un gai sourire

    Les petits au réveil

    Heureux viendront vous dire

    Merci Papa Noël !!!


    19 commentaires
  • J - 21 avant Noël


    19 commentaires
  • L'Avent (venue) se calcule en remontant en arrière à partir de Noël, et doit comprendre quatre dimanches.


    18 commentaires
  • J - 32 avant Noël


    14 commentaires
  • Rêve de Noël

    Ainsi qu'ils le font chaque année,

    En papillotes, les pieds nus,

    Devant la grande cheminée

    Les petits enfants sont venus.

     

    Tremblants dans leur longue chemise,

    Ils sont là... Car le vieux Noël,

    Habillé de neige qui frise,

    À minuit descendra du ciel.

     

    Quittant la guirlande des anges,

    Le Jésus de cire et les Rois,

    Transportant des paquets étranges,

    Titubant sur les bord des toits,

     

    Le vieux bonhomme va descendre...

    Et, de crainte d'être oubliés,

    Les enfants roses, dans la cendre,

    Ont mis tous leurs petits souliers.

     

    Ils ont même, contre une bûche

    Qui venait de rouler du feu,

    Rangé leurs pantoufles à ruche

    Et leurs bottes de vernis bleu.

     

    Puis, après quelque phrase brève,

    Ils s'endormirent en riant

    Et firent un si joli rêve

    Qu'ils riaient encore en dormant.

     

    Ils rêvaient d'un pays magique

    Où l'alphabet fut interdit ;

    Les ruisseaux étaient d'angélique,

    Les maisons de sucre candi ;

     

    Et dans des forêts un peu folles,

    Tous les arbres, au bord du ciel,

    Pleins de brillantes girandoles,

    Étaient des arbres de Noël.

     

    Dans ce pays tendre et fidèle,

    Les animaux parlent encore,

    L'Oiseau Bleu vient quand on l'appelle ;

    La Poule a toujours des œufs d'or.

     

    ...Mais comme venait d'apparaître

    Peau d'âne en un manteau de fleurs,

    Le jour entrant par la fenêtre

    A réveillé tous les dormeurs.

     

    C'est un talon qu'on voit descendre !

    C'est un pied nu sur le parquet !

    Les mains s'enfoncent dans la cendre,

    Comme un bourdon dans un bouquet !

     

    " Une armure avec une épée !

    - Un navire ! Un cheval de bois !

    - Oh ! la merveilleuse poupée

    Et qui parle avec une voix !

     

    - Que la bergerie est légère !

    - Et comme le troupeau est blanc !

    - Le loup ! - le berger ! - la bergère ! "

     

    Tout tremble au bord du cœur tremblant...

     

    Oh ! Bonheur ! Noël de la vie,

    Laisse-nous quelque fois, le soir

    Aux cendres de mélancolie,

    Mettre un petit soulier d'espoir !

    Rosemonde Gérard Rostand


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique